1

La dématérialisation du ticket resto

 

Le ticket restaurant a gardé depuis sa création le même processus dans sa mise en œuvre. Des tickets sont mis à la disposition des employés comme une participation de l’entreprise à leur restauration. Cette compensation a été initiée par certaines entreprises qui ne disposent pas de cantine en leur sein. Après plus de 50 ans, le système a été dématérialisé pour laisser place à des cartes de crédit et même des smartphones pour le règlement de la restauration. Avec ce nouveau système, les employés n’ont plus besoin de chèque de restauration pour payer quand ils se restaurent. Bien que le système soit modernisé, il garde toujours les mêmes principes que l’ancien. Il est toujours question des restrictions d’utilisation les dimanches et d’un système de financement participatif. Toutefois, cette nouvelle carte permet aux employés de payer entièrement leurs consommations sans option de reliquat ou de reste à combler. Cette carte qui répond aux normes actuelles en matière de modernité offre des perspectives aux entreprises.

 

Les perspectives de la carte ticket restaurant pour les entreprises

 

Spécialement accordée aux employés durant les jours de services, la nouvelle carte  a le mérite de rendre le système beaucoup plus simple pour les entreprises. Auparavant, ces chèques de restauration étaient un véritable casse-tête pour les responsables administratifs. Dans le cadre de leur mise en œuvre, tout un processus était enclenché avec le découpage, le tamponnage, le remplissage de bordereau et la comptabilisation. La nouvelle carte remplaçant le traditionnel ticket resto vient combler les tares de l’ancien système. Désormais, le système est devenu facile, simple et fiable mettant un terme aux diverses manipulations qui étaient engendrées par le passé. Les recharges se font directement en ligne  dans le respect des montants préétablis. Toutefois, les entreprises restent partagées quant aux avantages de ce nouveau système pour elles et pour leurs salariés.

 

La convivialité entre employés autour d’un ticket resto entaché

 

Bien que saluant cette entrée dans la modernité, plusieurs employés se sont plaints des inconvénients de ce système. Bien que la nouvelle carte accorde aussi les mêmes avantages en matière de participation au financement, il reste précis sur un certain nombre de règles qui n’étaient pas forcément respectées. Le ticket restaurant était libellé en chèques qui pouvaient être partagés entre les employés par convivialité. Il était aussi utilisé pour faire des cadeaux à la famille, aux amis et même aux tiers.   La nouvelle carte qui fonctionne sur le principe d’appartenance personnelle rend difficile  son utilisation en vue de faire profiter autrui. Toute cette catégorie de personnes qui n’ont pas de rapport direct avec l’entreprise et qui bénéficiaient de ce service se retrouve lésée du fait de la nouvelle méthode. Au nombre des changements, la nouvelle carte a aussi mis un point d’honneur sur les quotas journaliers accordés par l’entreprise aux employés. Les consignes de limitation d’utilisation seront respectées dans ce cas. À part les désagréments de ce nouveau système sur les employés et les réticences de certaines entreprises, la dématérialisation a occasionné des laisser pour compte dans le système.

 

La nouvelle forme de ticket restaurant fait moins d’adhérents

 

La nouvelle carte tarde à s’imposer sur le marché. Démarrée depuis l’année passée, elle vient moderniser le système de ticket resto tout en limitant les avantages indirects que celui-ci procurait. En effet, outre son utilisation traditionnelle, il permettait également de régler des courses au supermarché dans les boulangeries et autres commerces affiliés. Cette pratique bien qu’illégale, s’est beaucoup repandue et a même permis le succès de nombreuses entreprises dans le domaine  du commerce. Le but premier de son utilisation étant la restauration, la nouvelle carte bloque tous les types de paiement d’articles qui ne sont pas directement en rapport avec la restauration sauf les produits comme les plats cuisinés, les produits laitiers ou les fruits et légumes. Au-delà de la limitation de paiement aux restaurants et autres lieux de vente de nourriture, les nouvelles cartes empêchent aussi toute utilisation les dimanches et jours fériés. Avant, les utilisateurs des tickets resto pouvaient compter sur la complaisance de certains commerces affiliés pour l’utiliser ces jours chômés. L’arrivée des nouvelles cartes à puce fait aussi des mécontents chez les restaurateurs qui s’inquiètent des conditions d’utilisation et des différents frais qu’occasionnerait la nouvelle méthode.

 

Site intéressants sur la défiscalisation :

https://loipinel.defiscalisation.me/